Comment optimiser le rendement votre poêle ?

Qu’il soit à bois ou à granulés de bois, le poêle est de plus en plus présent dans les foyers français. Aujourd’hui, à la vue de nombreuses augmentations de certaines énergies, le chauffage au bois est plébiscité par de nombreux foyers afin de réaliser des économies dans leurs dépenses annuelles liées au chauffage.

C’est pourquoi, Flamino vous propose de découvrir 5 astuces afin d’optimiser au mieux le rendement de votre poêle à bois ou de votre poêle à pellets de bois.

  1. Utiliser des bûches de bois de chauffage de qualité parfaitement sèches et dures.

Le taux d’humidité ainsi que la dureté des bûches influencent nettement le dégagement de polluant et le rendement thermique de votre installation.

Astuces pour vérifier le taux d’humidité :

  • Regarder si le bois ne présente pas de traces de moisissures ou de champignons.
  • Taper deux bûches entre elles, si elles sont assez sèches, elles devraient résonnées et non avoir un bruit sourd (bûches trop humides).

Astuce pour vérifier la dureté du bois :

  • Privilégier le bois de hêtre ou de chêne et éviter les résineux (encrassement du poêle important).

Afin d’assurer la bonne qualité de vos bûches, choisissez des bûches de bois de chauffage H1 (séchage de plus de 2 ans) et G1 (dureté importante).

Retrouvez tous nos conseils sur Comment choisir vos granulés de bois ou votre bois de chauffage.

  1. Régler correctement le poêle en fonction de la température souhaitée.

La température idéale d’une pièce de vie se situe entre 19°c à 21°C. Si la température est trop élevée, le rendement se verra diminué contrairement à la consommation de combustibles qui sera quant à elle fortement augmentée.

Avec les poêles à granulés de bois, vous avez les avantages de pouvoir régler les plages horaires, la qualité d’air de combustion et le débit de granulés de bois.

  1. Entretenir régulièrement le poêle à bois ou à granulés.

L’entretien régulier de votre poêle à bois ou à granulés permettra de maximiser au mieux ses performances. Il se traduit par enlever la suie de la vitre, vider le bac de cendres et nettoyer la chambre de combustion.

Sans oublier les ramonages annuels obligatoires réalisés par un professionnel. (Attention ! : un ramonage du conduit de votre poêle à granulés ou à bois est obligatoire au moins deux fois par an et doit être impérativement effectué par un professionnel).

  1. Isoler au mieux votre habitation.

Même si cela demandera un investissement important, celui-ci sera rentabilisé grâce aux économies d’énergies réalisées et permettra aussi l’amélioration du rendement de votre poêle à granulés ou à bois.

  1. Optimiser et gérer correctement les flambées. 

Ainsi, il est nécessaire d’ajouter la quantité de bois ou de granulés optimale lors de vos flambées afin que l’appareil diffuse la chaleur de manière douce et homogène dans l’ensemble de la pièce. Notre conseil est de l’alimenter régulièrement par de faible quantité de bois ou de granulés de bois de préférence, que de remplir en une seule fois la chambre de combustion.

Retrouvez l’ensemble de notre gamme 100% française de produit de chauffage au bois notamment avec notre bois de chauffage, nos granulés de bois, nos brûleurs à granulés de bois Qaïto, nos solutions de ramonage, bûches de ramonage et granulés de ramonage et notre gamme d’allume-feux.